Découvrez nos autres solutions
La SAR intervient dans toute la France

séparateur
triangle-noir

garantie permis aménagement

Garantie Permis d’Aménagement

La GPA est l’arme anti-recours mise à disposition des aménageurs. Nos clients peuvent ainsi faire auditer leur projet d’aménagement et, en cas de recours, être assurés sur la valeur de leur foncier et le coût des travaux de voieries et réseaux divers (VRD). Ainsi leurs projets ne sont plus bloqués par les actions contentieuses formées contre leur permis d’aménager.

garantie permis urbanisme Belgique

Garantie Permis d’Urbanisme (GPU)

La Société d’Analyse de Risques a développé une solution assurantielle spécifiquement destinée à la Belgique, permettant de sécuriser les opérations immobilières sous le régime de la vente sur plans, face aux recours contentieux.

Le process GPU est identique au process GPC : le dossier de permis d’urbanisme fait l’objet d’un double audit juridique mené par des cabinets d’avocats locaux spécialisés, à l’issue duquel les auditeurs rendent leur avis quant à l’éligibilité du permis d’urbanisme à la GPU.

séparateur
triangle-blanc

garantie Title Pologne

Garantie Title et Permis de Construire

La Société d’Analyse de Risques a développé une solution assurantielle spécifiquement destinée à la Pologne, permettant de sécuriser les opérations immobilières tant sur le plan foncier (Garantie Title) que sur le plan urbanistique (Garantie Permis de Construire).

Outre l’application d’un process identique au process GPC, nos partenaires polonais, cabinets d’avocats spécialisés, étudient également la régularité du titre de propriété de nos clients promoteurs.

garantie expropriation

Garantie Expropriation

La Garantie Expropriation a été créée pour permettre aux collectivités publiques de poursuivre leurs projets d’aménagements sans attendre que l’autorité judiciaire tranche les contestations élevées par les expropriés.

La procédure d’expropriation validée par un double audit de nos partenaires, la collectivité expropriante est garantie à hauteur des dommages et intérêts qu’elle pourrait avoir à verser en application des dispositions de l’article R223-6 du code de l’expropriation.

séparateur